27/04/2008

Partir c'est mourir un peu

"Partir c'est mourir un peu" dit un adage ancien...
C'est totalement faux.
Partir c'est vivre...
Je me vois mal vivre sans partir.
Je dois probablement avoir des antécédants gitans.
J'adore changer de tableau, de scène.
Et j'en ai bien plus l'occasion...
J'espère que vous allez tous bien et que malgré les différentes morsures de la vie, vous êtes bien debout !!
Je vais finalement bien, même beaucoup mieux.
Je sais que c'est énervant de le dire.
Je déclare le blog réouvert...
Au moins un mois..
:-)

20:22 Écrit par Bedwyr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/02/2008

Dragons aux dents vertes

Agr que le temps passe vite..
Le temps!!!
C'est un goujat qui vous brûle la politesse quand vous en avez le plus besoin..
Que vous dire..
J'ai accepté de travailler pour ma soeur.
Elle paye bien et on ne peut pas rêver meilleur employeur.
Point noir, je suis  trop souvent en Afrique où les moyens de communication modernes ne valent pas un clou..
Ici, on dépense tout son argent pour acheter les derniers joujous de Matra ou de Dassault mais jamais pour dynamiser la production céréalière par exemple ou pour construire des hopitaux..
Les réseaux français, mentor de ces régimes, prennent un malin plaisir à leur vendre des armes là où on devrait leur vendre la bonne gouvernance et le "désir d'essor"..
Ces considérations géopolitiques dépassent néanmoins le cadre restreint de ce blog, n'est-il-pas???
Là je suis au repos comme n'importe qui..
On imagine d'ailleurs pas à quel point l'Europe est de tout repos.
Après avoir vu Dubai, et certains coins en Asie, on se rend compte à quel point le continent dort...
Je vous prédis que d'ici 50 ans l'avance technologique, financière et idéologique de l'Europe  sera de l'histoire ancienne.
Et nos enfants fabriqueront alors, pendant des journées entières, des jouets en mauvais plastique pour les petits enfants chinois ou malaisiens...
Ce qui ne serait au fond qu'une juste punition, en regard de ce que nous (ou plutôt nos industrieux) faisons endurer actuellement aux mômes chinois......
Bon, nous n'en sommes pas encore là heureusement et puis si ça ce complique de trop on pourra toujours demander à l'Otan de raser au baton nucléaire tout l'Asie du sud-est où se trouve, comme chacun sait, la clé du chômage et de la prospérité en occident..
Ils auraient l'air malin ces petits dragons avec des dents vertes atomiques...

14:18 Écrit par Bedwyr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/12/2007

Bistouri et scalpel

Un cabinet dentaire est un endroit froid, clinique et malheureusement dotée d'une charge émotionnelle hautement négative.
C'est pas à franchement parler, le coeur du lotus..
L'endroit où on se sent bien et où on aimerait retourner...
Ici, dans les beaux quartiers européens de Bruxelles, rien n'est trop beau pour prendre les heureux euros de nos lovely eurofonctionnaires..
Partant, le cabinet du Docteur M. est vraiment agréable.
Une poitrine tellement plate qu'on aurait dit, Justine Henin à ses débuts.. et des canines pointues qui donnent un aspect carnassier..
Si c'est pour souffrir, autant souffrir entre les mains d'une gente dame...
Fut-elle l'antithèse de miss Mons..
Chouette cabinet.
Des sièges design, des murs patinés en tadelac, des objets décoratifs choisis avec un summum de goût affiné..
Le genre tu sais de suite que ton portefeuille va grincer à l'addition.
Je suis ici sur reco de L. une secrétaire au Praesidium qui par ailleurs veut me faire travailler pour l'Europe...
Pour le dire tout net et pour parodier un auteur français médiocre "quand je n'aurai plus qu'une paire de fesses pour penser, j'irai l'asseoir à".. l'Europe..
Je ne cautionne pas du tout cette vie scandaleuse de gens surpayés pour faire comme dit l'autre zouave, le minimum minimorum.. et dont le seul véritable apport est d'être une manne sexuelle bon prix, pour les jeunes chic-choc-chèques bruxellois.... Et pour les autres d'ailleurs, tant rien n'est plus facile que de coucher une fille de l'Europe..
Bon je m'égare comme dab...
Donc je suis là, disais-je pour ma dent de sagesse..
Pour toper ma liste de malheurs cuvée 2007..
2007 aura été une année de souffrance, comme 2006 et 2005...
J'exagère certainement parce que j'ai eu aussi d'excellents moments mais vous connaissez certainement ma propension à dramatiser comme une fille...
Une heure trente de torture entre les mains de l'infâme M et de son assistante.
On m'a introduit tous les produits imaginables en bouche..
Des trucs en métal froid aux nombreuses piqouzes..
Le pire étant de ne pas bouger la langue..
En fin de compte je ne sentais plus, ma langue, ma bouche, mais aussi toute ma tête.
C'est beau la vie.
Quand je suis rentré ici je sifflotais à la vue de la pharmacienne d'à côté qui a tourné la tête à mon passage (ben c'est gai de savoir que ma nouvelle veste tirant sur un affreux mauve attire les regards.) .. Et j'en sors  complètement groggy...
Je vous jure que je ne sais pas combien j'ai payé..
Je la revois encore me prendre ma carte bancaire prestement des mains et m'ordonnant de faire mon code..
C'est uniquement à ce moment que j'ai remarqué le petit bouton en dessous de son oreille droite..
On va encore me dire que je suis fétichiste mais c'est là un signe clair d'une intense activité sexuelle...

14:01 Écrit par Bedwyr dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

13/12/2007

Age of assassins

- Tu me voitures??
C'est tout S. ça.
C'est une pro du néologisme.
Algérienne, plutôt bien dans sa peau et une langue extrêmement agile et pendue…
Quand une dame vous propose si gentiment sa compagnie pour un trajet de 100 kilomètres, c'est assez difficile de biaiser.
Même si vous savez qu'il faudra un petit détour par Auderghem pour la rechercher.
Elle a un formidable "maintien de corps" qui ne vous autorise pas à hésiter …
En vérité, ce maintien de corps est ce qu’elle a de plus intéressant..  
Personne ne vous croira si vous dites qu’elle a deux enfants de 14 et 16 ans, tant sa plastique est irréprochable et bourrée de magnétisme..
J'arrive pourtant en traînant une méchante humeur..
Le temps de ramasser les cd qui traînaient sur le siège passager, elle y pose des fesses qu’on devine bien fermes..
Ce serait le comble qu’elle me les écrase.. pour une fille dont les goûts musicaux n'ont pas quitté le mésozoïque...
Comme je suis bon prince, je sors "What the toll tells" de Two Gallants (tant pis pour vous si vous avez raté leur concert à l'Orangerie du bota, début nov...).
La veinarde, elle va avoir du bon son dans les oreilles..
Sitôt installée, elle a commencé une diarrhée verbale, qui tient du scandale acoustique, sur les derniers moments forts de sa vie...
Par civilité j'avais demandé: « raconte moi tout »... (c’est la phrase piège quand je souhaite qu’on m’écoute moi… ouais je suis un peu tordu)
Je hochais la tête de temps en temps  et histoire de lui tenir sa flamme, je posais une  question anodine tout en chantant dans ma tête...
La circulation est fluide et la chaussée… même pas détrempée.
Juste un peu de vent.
C’est du velours
la nuit est belle.
A Leuven, Age of Assassins..
J'écoute l'album en désordre (comme presque toujours..)
Au niveau de Tienen, je n'y tenais plus .. j'ai commencé par chanter tout doucement Steady rolling.
L'autre parlait toujours..
J'avais l'impression d'avoir un fantôme à mes côtés.
Vers Crisnée, Long summer day...
J'entre en transe.
- Tiens, ça a été rapide, qu'elle dit.
Mon cul que ça été rapide!!
Qu'on ne vienne plus me dire que ce n'est pas faisable en dessous de 35 minutes..
Et si vous n’avez pas de BMW, ben changez de voiture…
(c'est si facile de frimer avec la voiture d'un autre..)

20:09 Écrit par Bedwyr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/12/2007

Crow Jane

Il est environ 3h du mat.
Toutes les personnes honnêtes sont au lit.
J’avais une insomnie de « quelqu’un à la conscience trouble ».
J’erre dans le centre de Liège.
Ca me ramène en arrière quand je faisais des reportages sur la nuit en tant qu’étudiant.
De sacrés bons moments où je faisais des rencontres franchement savoureuses dans les cafés.
Ses nuits, également passées dans la solitude des ruelles sombres, à slamer avec mes pensées, ont forgé une grande partie de mon sens téméraire..
Et tout le monde est d’accord que j’ai des cojones correctement  dressées.
Enfin pas toujours devant les filles qui sont, comme tout le monde le sait, le point le plus faible d’un homme normalement activé....
Un adage italien assume qu’on est mort quand on a plus que des souvenirs à partager…
Je suis probablement une sorte de mort-vivant, puisque je n’ai pour la plupart que des souvenirs à, ici, vous livrer… Il faudra malheureusement vous en contenter.
Il semble par ailleurs, que dans notre famille il y en a toujours un qui crève à un jeune âge.
Ma mère est morte jeune après tout. Et mon grand père également…(à 38 ans)
J’ai toujours pensé que cette sombre prédiction était  mon lot.…
Pê pour ça que j’ai jamais eu vraiment peur de mourir.
A y penser même pendant les situations de danger extrêmes j’ai toujours été calme (Applause hein, pcq j’en ai connu quelques unes..).
Je me retrouve donc sur la passerelle de Saucy, seul.
D’un côté la Meuse, de l’autre ... la Meuse.
Les liégeois connaissent.
C’est à mon avis l’un des endroits les plus magiques de Liège.
Enfin quand il n’y a pas la grosse foule. 
Je contemple le mince filet de lune.
Je le déguste avec amour en contemplant les eaux glacées de la Meuse quelques mètres plus bas.
Je me suis dit que des mondes s’agitaient certainement sous l’eau..
Après les dernières émotions fortes, je me console et me reconstruit comme je peux..
- ne sautez pas.
 ???
J’ai mis du temps avant de comprendre.
La dame a dû penser que je voulais me suicider..
Comment lui expliquer qu’en fait j’étais en en train de revivre doucement ??
- Fichez-moi la paix !!
Et je suis parti en direction d’Outremeuse.
Je suppose qu’elle doit être convaincue à l’heure actuelle d’avoir sauvé une vie.
Quelle conne !!
Comme s’il y avait encore quelque chose à sauver chez moi..

17:27 Écrit par Bedwyr dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

27/11/2007

Déjà vu

Et puis zut.
Impossible d'avoir un petit bonheur linéaire.
Je me lamente mais je sais que je ne suis jamais exempt de reproches..
Ma faillibilité est ce dont je suis le plus conscient.
Il y a toujours un ou l'autre élément hautement perturbateur qui survient et patatras.
Je suis probablement fou.
Je n'ai même pas droit à la trève hivernale.
Jeudi passé, je quitte L. vers 23 h30 à Koekelberg.
Elle me demande de bien l'avertir une fois que je suis à Liège.
Je promets en pensant rouler comme un possédé et y être au plus tard vers 0h15.
Au lieu de prolonger doucement et prendre le ring, je me dis qu'à cette heure là, le ring devrait être ennuyeux.. Je décide donc de passer par le centre ville pour rejoindre l'autoroute
Pas de bol, travaux dans les tunnels à Bruxelles, tout est fermé.
Il y a un embouteillage monstrueux.
J'arrive  à l'appart vers 2 h20 dans un état de délabrement avancé.
Qui est assez fou pour réveiller une fille à 2 h20 du mat??
Pas moi. eh ben j'aurai dû...
Rien que pour tenir ma promesse...
Comme un con j'ai pensé qu'elle dormait déjà et que ça aurait été nul de la réveiller..
Eh ben non elle est resté éveillée jusque tard, attendant mon coup de fil qui n'a eu lieu que vers 8 h du mat quand je me suis réveillé...
Cris et disputes
Voilà comment je n'ai plus de copine
Et si vers 0h15 j'avais appelé pour lui dire de dormir tranquille??
S'il n'y avait pas eu ces fichus travaux..
J'en ai pleuré comme un piètre gamin, pas devant elle bien sûr, ça ne se fait pas..

 

00:21 Écrit par Bedwyr dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

22/11/2007

Ordinary people

Peter est un vrai pote.
C'est lui qui m'a fait découvrir les coins cachés du Pajottenland.
Les ruines de moulins pas loin de Bruxelles (fascinant je vous dis!!), les tripots flamands pur jus où vous pigez un mot sur dix...
Il a déjà habité un peu partout en Belgique et qualité éssentielle à mes yeux, il n'a aucune peur du ridicule..
Je l'ai vu draguer la cousine d'une de mes connaissances brésiliennes (merci Seigneur pour cette féchouada inoubliable rue de la couronne) devant près de 10 personnes, en portugais ..alors que son anglais est largement en deça de ce qu'on attendrait d'un flamand...
Ce fut épique, mais devinez  qui  a emporté la mise quelque semaines plus tard????
Il tient un shop de sac à mains pour dame au centre de Bruxelles.
Et son surplus de stock a fait le bonheur de quelques demoiselles de mes amies..
Il vit toujours aux "extémités culturelles",  ce qui étant un peu mon cas nous rapproche.
C'est une drôle d'amitié mais ça marche et nous projettons même de faire un grand voyage ensemble, le fameux projet S, pour 2015 et dans lequel j'ai déjà embarqué une dizaine de personnes.. Si on est au moins 5 en 2013 à toujours y tenir, on rentrera en phase active et bye bye les gnous...
Mais je m'écarte.
Nous sommes sur les fauteuils mal rembourrés du Drug Opéra, un endroit pompeux mais peuplé de gens bizzares et de fats bourgeois.
Ces zouaves n'ont pas de Strongbow, ni de vin de myrte..
J'ai failli demander s'ils avaient au moins du vin de palme....mais ça ne se fait pas, et je me suis rabattu sur une eau pétillante pendant que Peter a commandé une horrible bière sucrée, dont je tairai le nom par respect pour lui..
Actualité oblige, il veut savoir ce que je pense de Leterme..
Soit je lui mens et je sauverai les meubles, soit je lui dit ma pensée et sachant qu'il a "voté" (toute une histoire) pour l'animal.. il refusera net de payer l'addition..
Or je déteste régler quand j'ai des raisons de penser que celui qui boit avec moi a un compte bancaire plus reluisant que le mien..
Ma vie est toujours aussi compliquée.

pfffff 

12:26 Écrit par Bedwyr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/11/2007

 

opéra narbonne
Opéra plein air - Canal de la Robine(Narbonne)
 
 

Il se fait que j'ai rendu service à une huile du théâtre de la Monnaie à Bruxelles.
Huile, qui en guise de reconnaissance m'offre une place pour aller voir Mitridate, re di Ponto, de Mozart (en fait du jeune Mozart). le 31 octobre passé.
Hic: il m'avait offert une place de cat. 6, ce qui équivalait à m'offrir des cacahuètes...
En regard du service que je lui avais rendu, c'était d'une incorrection totale ou au mimimum d'une maladresse crasse..
Je l'en ai remercié poliment et juste devant lui à un moment, je reçois un coup de fil, un ami à qui je propose la place en insistant lourdement sur le fait que c'était une cat. 6.
Il a accusé le coup puisqu'après il m'a remis, toute honte bue, sous enveloppe  "grand luxe" de la Monnaie deux places étincellantes de cat. 1. , je les empoche sans piper un brin de remerciement...
On a pu parler après, sans rancune, de "Don Giovanni" chez Arcadi, l'occasion pour moi d'étaler ma culture opéra...(Merci papa qui en nouveau riche a parfaitement initié ses enfants à la musique classique..)
En fait c'est un sujet plus global, quand tu es bronzé, on ne t'attends point sur certains terrains..
Si je parle rap on dira que c'est normal, si je chante un air de Blues, on dira, voici un bronzé cultivé, si je parle jazz, alors je suis carrément Dieu...par contre si je veux murmurer Un'aura amorosa, ou parler du tort causé par béjart à la musique classique (attention sujet sensible) .. on me regarde de travers...

23:03 Écrit par Bedwyr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/11/2007

Peuple de la nuit

David, il est comme ça.
Parfois heureux, parfois très heureux..
Jamais down.
Ca doit être affreux à vivre mais il cache superbement son jeu, passant des journées entières à vivre sur un petit nuage blanc..
Un pur incorruptible.
Ses malheurs, il les raconte d'une voie monocorde comme on relaterait une ancienne histoire oubliée.
Il vient plus souvent depuis que J est là.
Je découvre que le fantasme de la fille tropicale est plus fort que je ne pensais... mes chers amis font plus facilement halte depuis qu'elle est là..
Mais je veille chaleureusement en distribuant à grandes brassées, de bien méchants commentaires..
Là, notre David a fait chou blanc.
Personne ne lui a dit que soeu-soeur est allée voir 99 francs (quelle idée hein?) au Churchill.
Ne pouvant cacher sa déception il a dû faire contre mauvaise fortune  bon coeur, et se taper une projection des images foireuses que j'ai ramenées de Luzerne .. le tout néanmoins arrosé du sublimissime "In the heart of the Moon".
Il est en extase pour pas grand chose, mais là je sens le grand trip..
L'excellent vin (Chevalier de Rhodes 2005, pas 2004) n'a rien arrangé et quand la projection a fini, je pense qu'il était prêt à faire l'amour à n'importe quoi.. ou à n'importe qui..
J'ai dû faire la grosse voix, de temps en temps,  pour pas qu'il me saute dessus... et en prétextant une grosse fatigue je l'ai mis à la porte sans autre forme de procès..

02:42 Écrit par Bedwyr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/11/2007

Bonjour les camarades

Avant hier, manif devant le parlement bruxellois.
Je passe  et  comme j'ai rien d'important à foutre, je cause avec un policier qui déplace et replace sa moto dont il se servait pour barrer la route , au gré des bus, qui eux circulent toujours..
Les "camarades" ont répondu présent.
Une centaine de grévistes chantant et sifflant à qui mieux-mieux...
Je demande au policier:
- c'est encore une histoire de sous??
- oui mon ami (notez que je n'ai jamais gardé les moutons avec lui pourtant..)
Comme il a l'air de s'emmerder et qu'il s'est autoproclamé mon ami, je lui tiens un peu compagnie, histoire de mériter un peu cette chaleur "amicale".
C'est pas tous les jours qu'on m'offre un brin d'amitié hein????
Je sors ma barre chocolat achetée chez le Petit Julien juste en face du Maneken Pis.. et tout en devisant tranquillement avec mon nouvel "ami" je mords dedans comme un goujat, en matant comme un salaud de voyeur..
Tiens, il y un noir parmi les "camarades"..
C'est drôle ça..
Depuis quand les blacks ont d'autres préoccupations qu'alimentaires ..
Ben, v'là autre chose..

23:48 Écrit par Bedwyr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/10/2007

Trop propre

 

Suisse

 

J'ai fait l'ascension du Canigou.
2790 mètres
J'ai vu des gens bien sur soi, la faire en 4 x 4 depuis Villefranche de Conflent..
C'est nettement plus confortable que les 5 heures de grimpette... (via le refuge des Cortalets.)
J'avoue que j'ai eu plein d'assurance sur la facilité avant d'y aller.
Et hormis un zeste de vertige tout s'est bien passé.
C'est une montagne assez brute et sans chichi, tout le contraire des montagnes suisses (photo) qui sont beaucoup trop propres pour être honnêtes... ici pas d'adrénaline.  Tout est balisé, avec même des poubelles régulièrement  changées..

15:25 Écrit par Bedwyr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/10/2007

 

 

Gênes

Les disputes font partie des cycles amoureux, même si elles mênent parfois à leur perte..
Après une plongée éprouvante dans les bas fonds gênois, on débouche sur la Via Garibaldi qui mènent à la piazza du même nom.
De l'autre côté de la piazza, une autre place dont j'oublie le nom.
Je pose mon moelleux postérieur fatigué à même le trottoir.
 J. peste  et accuse Gênes d'être infecte comme ville et ne lui trouve aucune circonstance atténuante..
Je la trouve sévère.
Je me suis dit que ce jeune couple digérait une dispute...
trois minutes, après que j'ai volé cette image, ils se sont mis à se disputer.. peut être bien pour la deuxième fois.
Moralité, une dispute mal vidée, c'est comme le facteur, ça sonne toujours deux fois...

 

14:32 Écrit par Bedwyr dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Ouf

Je suis très heureux de certaines choses.
Je vis avec ma soeur J. depuis 6 mois.
C'est incroyable comme mes problèmes avec les filles s'émenuisent du coup.
C'est une espèce de famille recomposée.
Je lui pardonne tout ce que je ne pardonne à personne et elle me critique sur tout (une fille ça change pas d'une autre hein??) mais la chimie fonctionne.
Elle cuisine divinement et nous le faisons à tour de rôle.
Et puis on voyage comme des petit fous.
D'ici quelque mois on aura épuisé une bonne partie de nos économies et il sera temps de travailler un peu...
C'est un luxe de vie.
Elle découvre le racisme, cette fameuse différence de traitement, sous mes yeux amusés... étant déjà copieusement vacciné..
Elle parle d'arracher cette partie haineuse de son sang..
bah, je rigole.
Ce sera pas facile.
S. lui tourne autour,  perfide je lui ai expliqué que J. ne peut pas avoir d'enfant. Ce qui a douché un peu ses ardeurs..
Je vais voir MC solar à l'AB. C'est grave docteur?? 

10:20 Écrit par Bedwyr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/10/2007

Opnieuw.

Après tant de temps je ne sais plus quoi écrire.
J'ai une âme remplie et moins pleureuse.
Il y a eu tellement de choses que j'ai du mal à saisir ce qui fut réel de ce qui était fantasmatique.
Il semble qu'on dégénère inéluctablement.
C'est bien ainsi.
Ca aurait été nulle, une vie linéaire..
Je ne suis pas mieux, encore moins meilleur..
Je suis juste moi avec mes parts de faussetés et mes lueurs de vérité.
J'ai perdu en diplomatie et gagné en respect.
Clairement dit, je n'aime plus mentir ni à moi même ni aux autres.
Mais je blesse plus facilement en disant les choses sans fard.

 

11:05 Écrit par Bedwyr dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |