18/11/2007

 

opéra narbonne
Opéra plein air - Canal de la Robine(Narbonne)
 
 

Il se fait que j'ai rendu service à une huile du théâtre de la Monnaie à Bruxelles.
Huile, qui en guise de reconnaissance m'offre une place pour aller voir Mitridate, re di Ponto, de Mozart (en fait du jeune Mozart). le 31 octobre passé.
Hic: il m'avait offert une place de cat. 6, ce qui équivalait à m'offrir des cacahuètes...
En regard du service que je lui avais rendu, c'était d'une incorrection totale ou au mimimum d'une maladresse crasse..
Je l'en ai remercié poliment et juste devant lui à un moment, je reçois un coup de fil, un ami à qui je propose la place en insistant lourdement sur le fait que c'était une cat. 6.
Il a accusé le coup puisqu'après il m'a remis, toute honte bue, sous enveloppe  "grand luxe" de la Monnaie deux places étincellantes de cat. 1. , je les empoche sans piper un brin de remerciement...
On a pu parler après, sans rancune, de "Don Giovanni" chez Arcadi, l'occasion pour moi d'étaler ma culture opéra...(Merci papa qui en nouveau riche a parfaitement initié ses enfants à la musique classique..)
En fait c'est un sujet plus global, quand tu es bronzé, on ne t'attends point sur certains terrains..
Si je parle rap on dira que c'est normal, si je chante un air de Blues, on dira, voici un bronzé cultivé, si je parle jazz, alors je suis carrément Dieu...par contre si je veux murmurer Un'aura amorosa, ou parler du tort causé par béjart à la musique classique (attention sujet sensible) .. on me regarde de travers...

23:03 Écrit par Bedwyr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.